Vitré

Ville d'Art et d'Histoire

Ville castrale de type "roche-forte" des Marches de Bretagne

Photo 1 Vitré Photo 2 Vitré Photo 3 Vitré Photo 4 Vitré

A la rencontre de merveilles médiévales

Vitré a impeccablement préservé son aspect d’antan. Il est tentant de se concentrer sur la rive gauche de la Vilaine, sur l'éperon rocheux qui porte la spectaculaire forteresse triangulaire et les riches demeures de la ville haute. Mais, la cité vaut aussi pour sa rive droite, dont les coteaux escarpés abritent le faubourg en pans de bois du Rachapt, préservé au XXe siècle grâce à ses tricoteuses. Aux Tertres Noirs, d'exceptionnels grands angles s’ouvrent sur le promontoire conquis par l'art militaire du Moyen Âge.

Pierre, toile et pans de bois

Doté dès le XIe siècle d’une puissante forteresse contrôlant le passage sur la Vilaine, Vitré s’entoure d’une enceinte entre 1220 et 1240. L’ensemble constitue un parfait exemple d’architecture militaire médiévale. La ville prospère à partir du XVe siècle, grâce au commerce international des toiles de chanvre ou canevas. L’influence de cette activité se lit dans les imposantes maisons en pans de bois et pignons aigus, rue d’En-Bas par exemple, édifiées par les négociants appelés les Marchands d’Outre-Mer. Regroupés en Confrérie en1472, ils participent à la construction de l’église Notre-Dame dans le style gothique flamboyant.

Des témoignages de nouvelles activités

Cité huguenote depuis l’adhésion au Protestantisme de ses seigneurs, Vitré connaît une période plus calme après la révocation de l’Édit de Nantes en 1685. Remarquée par Victor Hugo, elle accueille le chemin de fer en 1857 dans une gare néo-gothique, puis inaugure en 1883 l’église Saint-Martin, néo-romane. Après 1918, les activités traditionnelles, tannerie et textile, perdent de leur importance sans nuire au caractère de l’ancienne place-forte des Marches de Bretagne.

Des espaces reconquis

Au début des années 1970, Vitré retrouve son dynamisme pour devenir l'un des principaux pôles de développement économique en Bretagne. En parallèle, d’agréables promenades sont aménagées au pied des murailles, aux abords des anciens lavoirs et tanneries.

Le saviez-vous ?

En visitant Vitré au XVIe siècle, Henri IV aurait affirmé "Si je n’étais roi de France, je voudrais être bourgeois de Vitré".

L’histoire continue !

Vitré connaît une importante activité économique, notamment dans les secteurs de l’agroalimentaire et de l’industrie. Un développpement confirmé par un faible taux de chômage.

Les incontournables

  • Le château et le musée de Vitré
  • La promenade du Val et l'enceinte de la ville
  • Les maisons médiévales : rues d’En-Bas, de la Baudrairie, de la Poterie ou Notre-Dame
  • L'église Notre-Dame et sa chaire extérieure
  • Le prieuré Notre-Dame des Bénédictins
  • L'église Saint-Martin, le monastère et musée Saint-Nicolas
  • Le château-musée des Rochers-Sévigné

Les dispositifs de visites guidées

  • Visite guidée pour individuels
  • Visite guidée pour groupe

Office de Tourisme du Pays de Vitré
Place du Général de Gaulle
35500 Vitré
Tél : 02 99 75 04 46

Site internet
Contactez-nous

Baladodiffusion

Vitré, une découverte en baladodiffusion

Commencer la visite


Retour à la page de recherche