Saint-Malo

Ville Historique

Centre religieux d'origine bretonne et ville côtière

Photo 1 Saint-Malo Photo 2 Saint-Malo Photo 3 Saint-Malo Photo 4 Saint-Malo Photo 5 Saint-Malo

La cité corsaire

Dans cette cité où résonnent tempêtes et grandes marées, le souffle de la mer s'entend de loin ou se devine dans l'ombre apaisée des ruelles. La mer est partout, dans l'histoire des habitants, dans leurs pratiques marines, dans les personnages emblématiques d'hier et d'aujourd'hui, armateurs, navigateurs, découvreurs, corsaires, terre-neuvas ou skippers, et bien entendu, dans les baignades, jeux et sports de plage, de glisse et de voile.

Un esprit particulier

Presqu'île rocheuse commandant l’estuaire de la Rance, le site de Saint-Malo est un bastion naturel. Au long des siècles, l'esprit d'indépendance des Malouins permet à la cité d'acquérir libertés et privilèges. Port de la course et des commerces lointains, la ville est synonyme d'audace, à travers les exploits de Duguay-Trouin et Surcouf.

Une puissante architecture intra-muros

La fortune de la ville devient immense au XVIIe siècle, ses armateurs prêtant de l'argent au roi Louis XIV et construisant les malouinières qui jalonnent l'arrière-pays. Les remparts et la porte Saint-Vincent sont édifiés au XVIIIe siècle, ainsi que les beaux hôtels reconstruits à l'identique au lendemain de la seconde guerre mondiale. D’ailleurs, c'est peut-être de Dinard que "Saint-Malo de l'Isle", comme on l'appelait autrefois, apparaît dans sa plus grande majesté, avec ses hautes cheminées, ses toits pentus, ses sobres façades de granit.

L’époque des bains de mer

Au XIXe siècle, le tourisme balnéaire apparaît le long de la grande plage avec la construction d'un casino, d'un grand hôtel et d'innombrables villas : de larges avenues, où l'automobile est reine, remplacent les voies sablonneuses autrefois empruntées par les "laitières" de Paramé.

Le saviez-vous ?

Robert Surcouf est né à Saint-Malo en 1773. Il embarque comme mousse à l’âge de treize ans et devient corsaire en 1796. Il fait vite fortune en gagnant ses combats contre les navires anglais. Il prend une retraite de mer précoce, à trente-six ans, et pose son sac à Saint-Malo

L’histoire continue !

Au cœur de la ville, tout le quartier de la gare change de visage. De nouveaux logements, de nouvelles voies de circulation, de nouveaux équipements publics, dont une médiathèque, font leur apparition.

Les incontournables

  • Les remparts : enceinte urbaine composée de tours (XIVe - XVe siècles), courtines et bastions des XVIIe et XVIIIe siècles
  • Le château : grand donjon (1424), tour générale (1475), tour Quic-en-Groigne (1498 - 1501), tour des Dames et des Moulins (XVIe siècle)
  • Le fort national, construit par Vauban et Garangeau (1689)
  • Le Petit Bé ("le meilleur et le plus beau de tous nos forts", Vauban 1695)
  • La cathédrale Saint-Vincent
  • La tour Solidor, triple donjon du XVIe siècle
  • Le fort de la Cité d'Alet du XVIIIe siècle
  • L'église Sainte-Croix et l'église de Saint-Ideuc

Les dispositifs de visites guidées

  • Visite guidée pour individuels
  • Visite guidée pour groupe
  • Visite spécial enfant
  • Petit train touristique
  • Visite en bateau
  • Baladodiffusion
  • Application mobile

Office de Tourisme
Esplanade Saint-Vincent
35400 Saint-Malo
Tél : 02 99 56 64 60

Site internet
Contactez-nous

Baladodiffusion

Saint-Malo, une découverte en baladodiffusion

Commencer la visite


Retour à la page de recherche