Morlaix

Ville Historique dans un pays d'Art et d'Histoire

Ville castrale de type "roche-forte"

Photo 1 Morlaix Photo 2 Morlaix Photo 3 Morlaix Photo 4 Morlaix Photo 5 Morlaix

Au fond d’une ria et aux pieds d’un viaduc

Se promener à Morlaix, c’est, au détour d’une étroite venelle, découvrir dans un écrin de verdure et d’eau, tous les toits des maisons de la ville close, le site du château, ou l’imposante présence des arches du viaduc. Typiquement morlaisiennes, les maisons à pondalez ont été construites entre le XIVe et le XVIIe siècle par des marchands de toiles. Derrière leurs pans de bois, elles s’élèvent sur plusieurs niveaux.

Un abri naturel

Entre Léon et Trégor, au fond d’une des rias les plus profondes de Bretagne, à la confluence du Jarlo et du Keffleuth, Morlaix s’est implanté sur un promontoire, déjà exploité par un castrum romain. Le nom de Morlaix trouve vraisemblablement son origine dans la désignation latine Mons relaxus (mont du repos), devenu Montroulez en breton. Vers l’an mil, les seigneurs de Tréguier édifient un château. Sous sa protection naît la cité qui s’abrite derrière des fortifications, dont il ne reste qu’une petite partie, rue de l’hospice. En 1035, la bourgade devient propriété du comte de Léon.

Des demeures uniques en leur genre !

Hors de la ville close, trois faubourgs se développent après le XIIe siècle, à partir de prieurés : Saint-Matthieu, Saint-Melaine et Saint-Martin. Du XVe au XVIIIe, au centre d’une riche région toilière, le port est l’un des plus importants de la Manche. Il forge la prospérité de la ville grâce au négoce de toiles fines, les crées. De cette richesse, naissent les maisons à pondalez (ou "à lanterne"). Exclusivités locales, elles sont en encorbellement sur rue et se développent autour d’un vaste espace central abritant une cheminée monumentale en granit, l’escalier à vis et ses passages en bois.

La ville prend de la hauteur !

Le quai de Léon accueille en 1736 la manufacture des tabacs. Le viaduc, qui met en exergue le site du haut de ses soixante-deux mètres, est édifié en 1863 lors de la construction de la voie ferrée Paris-Brest. En 1958, Morlaix annexe le bourg de Ploujean, lui permettant la construction de nouveaux quartiers sur les hauteurs.

Le saviez-vous ?

Dans l’église Saint-Matthieu, se cache une étonnante statue ouvrante en bois, datant probablement du XIVe siècle : fermée, elle représente la Vierge allaitant l’enfant Jésus, ouverte, elle dévoile une Sainte-Trinité.

L’histoire continue !

Le couvent des Jacobins, la maison à Pondalez "de la Reine Anne" accueillent des expositions. Autre lieu culturel, le théâtre à l’italienne a été magnifiquement restauré pour retrouver une programmation annuelle. La manufacture est en cours de reconversion.

Les incontournables

  • La maison à Pondalez
  • Le musée de Morlaix
  • La maison de la Duchesse Anne
  • Le circuit des venelles
  • le théatre du Pays de Morlaix
  • Le port
  • L'église Saint-Mathieu
  • La Vierge ouvrante
  • L'église Saint-Melaine
  • L'accès au premier étage du Viaduc
  • La cour de la Manufacture

Les dispositifs de visites guidées

  • Visite guidée pour individuels
  • Petit train touristique
  • Visite guidée pour groupe
  • Visite spécial enfant

Office de Tourisme de Morlaix
Parvis Saint-Melaine
1 place des Otages
29600 Morlaix
Tél : 02 98 62 14 94

Site internet
Contactez-nous


Retour à la page de recherche