Hennebont

Ville Historique

Ville castrale de type "roche-forte"

Photo 1 Hennebont Photo 2 Hennebont Photo 3 Hennebont Photo 4 Hennebont

Une ville-pont

La ville offre un panorama inédit sur l'architecture du XVIe siècle jusqu'à nos jours. Derrière le rempart, les maisons couronnées de tuffeau témoignent d'un glorieux passé commerçant. La maison du Sénéchal, en pans de bois, rappelle le pouvoir ducal. Hors les murs, les hôtels particuliers du XVIIIe siècle entourent la place Foch. Ça et là, de petites maisons 1930 exposent leurs ornementations "Art déco".

Une porte médiévale sur le Blavet

Le nom de Hennebont signifierait "vieux-pont". Site de franchissement depuis l'âge de Bronze, abritée au fond de la rade de Lorient, la ville relie par le Blavet, l'Argoat, pays des bois, et l'Armor, pays de l'océan. C'est au XIIIe siècle qu’elle entre dans l'histoire, lorsque le duc de Bretagne, Jean Ier, en fait une cité ducale. Sa femme, Blanche de Navarre, y fonde l'abbaye cistercienne Notre-Dame-de-Joye.

Toujours debout !

Lors de la guerre de Succession de Bretagne, elle fait face à plusieurs sièges. Jehanne dite "la Flamme", femme et mère de duc, se distingue en exhortant les Hennebontais à la résistance. Au XVe siècle, l'enceinte est rebâtie comme l’indique la porte de Broerec'h flanquée de ses deux tours, gardiennes de la ville close. Elle reste la seule enceinte médiévale du pays de Lorient. Au XVIe siècle, la construction de la basilique Notre-Dame-de-Paradis, toute de flamboyance gothique, fait naître un nouveau quartier.

La capitale du cheval de trait breton

En 1857, les haras nationaux s'installent sur le site d’une ancienne abbaye, dans de vastes écuries napoléoniennes, bordées d’un parc. En 1860, s'ouvre, pour un siècle, la grande aventure des "Forges de Hennebont". Elle se prolonge par des réalisations nouvelles qui croisent les témoins du passé et composent avec le riche patrimoine naturel, un territoire aux multiples facettes.

Le saviez-vous ?

Marion du Faouët, célèbre brigante, fut détenue en 1746 dans la prison aménagée dans les tours massives de la porte du Broerec’h.

L’histoire continue !

Avec le retour en vogue du cheval de travail, le Haras a trouvé un second souffle, modernise ses équipements et crée de nouvelles animations.

Les incontournables

  • La basilique Notre-Dame de Paradis (XVIe siècle) et ses vitraux de Max Ingrand
  • Les remparts : fortifications du XVe siècle
  • Les hôtels particuliers (XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles)
  • Le Haras national
  • L'écomusée industriel d'Inzinzac-Lochrist : musée des métallurgistes des forges d'Hennebont
  • Le musée des tours Broërec'h : musée d'art et de tradition de la Basse-Bretagne

Lorient Bretagne Sud Tourisme
Agence d'Hennebont
9 place Foch
56700 Hennebont
Tél : 02 97 847 800

Site internet
Contactez-nous


Retour à la page de recherche