Quintin

Petite Cité de Caractère

Ville castrale protégée par l'eau

Photo 1 Quintin Photo 2 Quintin Photo 3 Quintin Photo 4 Quintin Photo 5 Quintin

La cité des tisserands

Dominant les Chaos du Gouët, Quintin abrite un marché coloré et des commerces dynamiques dans des rues resserrées. Au printemps, ceux qui abordent la cité longent les glycines, camélias et roses trémières qui habillent le granit blond des façades. En été, comment résister à l’envie de se rafraîchir à la terrasse d'un bar au bord de l'étang, en suivant des yeux les canoës bigarrés, et en entendant résonner les rires des enfants.

Une allure guerrière

Arrivant à Quintin par sa frange orientale, le visiteur est surpris par l'imposant château du XVIIIe siècle et par la grande muraille qui le relie aux deux tours, du XVe siècle et de la porte Neuve. Cette vision première de la cité évoque son passé de ville close, sise entre Armor et Argoat.

Taillé dans le lin et la pierre

Au cœur de la ville, Quintin montre un autre visage, embelli par l'élégance architecturale des maisons ceinturant la place centrale. Maisons en pans de bois du XVIe siècle et demeures en granit des XVIIe et XVIIIe siècles, véritables hôtels particuliers, soulignent la richesse des négociants toiliers ayant fait la fortune de Quintin. Durant deux siècles, les fines toiles "Bretagne", fabriquées en lin, prisées des Espagnols, s'exportaient jusqu'aux Amériques.

Du granit fleuri

De son histoire, la cité a hérité de treize monuments historiques classés et d'un patrimoine urbain aux riches architectures. Partant de la place centrale, des rues à forte tradition commerciale, ruelles et venelles, réservent au promeneur une succession très dense de réalisations patrimoniales remarquables et diversifiées. Edifices religieux, fontaines, parcs ombragés, points de vue panoramiques s’agrémentent d’une décoration florale de qualité.

Le saviez-vous ?

Quintin doit son nom à un dérivé de Kistinn "pays des châtaignes". Pourtant, c’est bien le lin qui a ssuré sa prospérité avec la manufacture de fines toiles, d’abord destinées à la confection de bonnets et de cols.

Les incontournables

  • Le quartier ancien
  • Le château des XVIIe et XVIIIe siècles donnant sur un lac et un parc
  • La basilique Notre-Dame-de-Délivrance bâtie au XIXe siècle sur l'emplacement d'une ancienne collégiale
  • La place 1830 et ses maisons à colombages du XVIe siècle
  • Le lavoir du Pertus-Chaud du XVIIIe siècle
  • La Porte Neuve : tours du XVe siècle, à l'entrée de la ville close
  • Le parc Roz-Maria, ancien jardin des Pères Carmes établis à Quintin dès le XVIIe siècle
  • Le moulin de la Perche (XVIe siècle)
  • Le musée-atelier du tisserand et des toiles
  • L'Arboretum de la Salle Verte

Les dispositifs de visites guidées

  • Visite thématique
  • Visite multi-sensorielle
  • Visite animée nocturne en été
  • Visite guidée pour individuels (été)
  • Visite guidée pour groupe (sur réservation)
  • Visite spécial enfant

Office de Tourisme de Quintin Communauté
6 place 1830
22800 Quintin
Tél : 02 96 74 01 51

Site internet
Contactez-nous


Retour à la page de recherche