La Roche-Bernard

Petite Cité de Caractère

Ville castrale de type "roche-forte"

Photo 1 La Roche-Bernard Photo 2 La Roche-Bernard Photo 3 La Roche-Bernard Photo 4 La Roche-Bernard Photo 5 La Roche-Bernard

Une escale dans l’histoire

Depuis l'église campée sur les hauts de la cité jusqu'au port, de multiples ruelles invitent à découvrir les vieux quartiers. Derrière des porches ouvragés, se cachent des ateliers d'art et de belles surprises comme le musée de la Vilaine maritime installé dans le château des Basses-Fosses. Il surplombe le port du Rhodoir et ses vieux gréements. Depuis le fleuve fondateur, le point de vue sur la cité est encore plus saisissant.

Créée par des gens du Nord

Vers l'an mil, Bern Hart, chef viking, remonte la Vilaine. Il remarque ce promontoire rocheux entre le fleuve et le Rhodoir. Convaincu de sa position stratégique, il y érige un donjon. Convertis au christianisme, ses successeurs reçoivent le titre de baron et contrôlent le passage sur la Vilaine. Ils fondent un bourg castral, et sollicitent l'abbaye bénédictine de Redon pour établir un prieuré en 1063. La motte féodale et le bourg castral se situent à l’emplacement dit du Ruicard sur le promontoire.

Un port florissant

Au Moyen Âge, le trafic portuaire s'intensifie. Les greniers à sel, rue de la Saulnerie, les entrepôts du port, les halles sur la place du Bouffay sont autant de témoignages de cette prospérité. Il faut alors s’imaginer les temps où l’on remontait ce fleuve fondateur, loin dans les terres, porté par la marée, avant d’ouvrir les yeux sur les riches heures de la cité, à l’époque des barons et de la marine à voile.

Toujours un lieu d’accueil

Au XVIe siècle, sous l'influence du baron François de Coligny, la ville devient une place forte protestante. Cette époque fait surgir autour de la place du Bouffay, plusieurs hôtels particuliers mariant styles gothique et renaissance. Quant à l’impressionnant château des Basses-Fosses, ses cinq étages ont été construits à flanc de roche au XVIIe siècle.Concurrencé par le développement du trafic ferroviaire, le port voit son activité décliner au début du XXe siècle. Mais la cité conserve sa grande tradition d'accueil et de place gastronomique.

Le saviez-vous ?

Sur le pont du Morbihan, deux passerelles piétonnes permettent aux plus courageux (260 marches) de profiter d’un superbe point de vue, à cinquante mètres au-dessus de la Vilaine.

L’histoire continue !

Parce qu’il favorise l’installation de vieux gréements, améliore les équipements, encourage l’animation portuaire, le port de La Roche-Bernard a été distingué pour sa qualité de vie et son accueil.

Les incontournables

  • Le château des Basses-Fosses (XVIe et XVIIe siècles), construit à même le rocher
  • La maison du canon (XVIe)
  • L'hôtel de Châtillon-Coligny (XVIe siècle)
  • Les rues de la Saulnerie, de la Quenelle, la promenade du Ruicard
  • Les vestiges des piliers du premier pont à tablier en bois suspendu de France (1839)
  • La chapelle Notre-Dame édifiée en 1063
  • Les deux ports, quais de la Douane et Saint-Antoine, flotille de vieux gréements et les ponts
  • Les anciens entrepôts sur le port, atelier de conservation restauration du patrimoine
  • Le site classé du rocher et sa vue sur la Vilaine
  • Le Musée de la Vilaine maritime (château des Basses Fosses)
  • La vieille ville

Les dispositifs de visites guidées

  • Visite en bateau
  • Visite guidée pour individuels (été)
  • Visite guidée pour groupe (sur réservation)
  • Circuit d'interprétation

Tourisme Arc Sud Bretagne
Antenne de La Roche-Bernard
14 rue du Dr Cornudet
56130 La Roche-Bernard
Tél : 02 99 90 67 98

Site internet
Contactez-nous


Retour à la page de recherche