Des sites inspirés

En tant que villes-phares du «Finisterre» de l’Europe,

les Cités d’Art de Bretagne offrent des concentrés

d’identité bretonne.

Photo 1 Des sites inspirés Photo 2 Des sites inspirés Photo 3 Des sites inspirés Photo 4 Des sites inspirés Photo 5 Des sites inspirés

De belles histoires

Les Cités d’Art figurent parmi les destinations les plus prestigieuses de la péninsule armoricaine. Ces villes-phares du «Finisterre» de l’Europe offrent des concentrés de l’identité bretonne. Déjà, leur lieu de naissance est remarquable. Escarpements et éperons sont propices aux «roches fortes». Confluences et fonds d’estuaires sont à l’origine de points d’échanges entre terroirs, entre univers de la terre et de la mer. Promontoires et terrasses sont des havres naturels de méditation et de contemplation.

Des rassemblements fondateurs

Bordant les marais salés ou les tourbières, les plaines ou les vallées opulentes, ces sites constituent de fascinants appels pour les chevaliers, les marchands ou les clercs fondateurs de ces temps immémoriaux. Au fil des générations, des communautés d’hommes ont façonné les Cités d’Art. En fonction de leurs aptitudes, de leur créativité, de leurs goûts, elles ont construit des ensembles homogènes, mariant harmonieusement styles et types d’architecture. Dans ces espaces privilégiés, se sont forgées l’histoire et l’identité bretonnes. Lieux de mémoire et de vie qu’animent encore la marque du génie, le souffle de l’esprit ; portes ouvertes sur les rives du temps…

Le saviez-vous ?

La Cité d’Art la plus maritime est sans doute Concarneau, puisque sa ville-close est une île entourée par les eaux de l’Atlantique. A contrario, Châteaubriant est la plus «terrienne».